RAOUL VAN LOO
Art et Technique
L'ALUCHROMIE

L'Aluchromie a été suggérée 
par l'absence d'évolution des applications de l'art monumental par rapport à l'explosion des nouvelles solutions techniques et esthétiques 
dans l'architectue durant les années 1960 - 1970
Manifeste 1961
Nous avons travaillé avec la volonté de dégager la peinture des limites que lui avaient imprimées le monde passé, et de lui ouvrir des perspectives à la mesure du monde moderne.
La science et l’architecture, par leur évolution d'une rapidité extraordinaire, nous indiquaient d'autant plus ce retard de le la peinture sur l’évolution actuelle.
Des matériaux tels que la toile, la fresque, la céramique, la mosaïque ne répondaient plus que bien faiblement aux exigences tant techniques qu'esthétiques de l’environnement moderne.
Il fallait, avant tout, se mettre a l’école de la science et .rechercher des matériaux nouveaux, ceci non point dans un but d'originalité ou d'excentricité, mais en vue de solutions durables et efficaces.
Nous avons d'abord du nous libérer de ces complexes d'artistes individualistes qui avaient séparé l’art du monde pour en faire l’exclusivité des initiés. Nous avons tenté de nous ouvrir à la vie contemporaine, de partager la pensée, les désirs des constructeur de l’humanité de demain.
La solution problèmes technique fut « l'Aluchromie » procédé de coloration de l’aluminium dans sa. couche d'oxyde après électrolyse, au moyen de pigments spéciaux, liquides, applicables au pinceau, à la plume, ouate ou tout autre système possible ou imaginable. La fixation des couleurs provient du fait qu'après coloration de la couche d'oxyde, l’on reserre les cristaux de celle-ci par immersion dans un bain de colmatage.
Cette technique ne comporte aucune limitation de couleur, de graphisme, de nuance, elle est directe autant que peut l'être l'aquarelle. Le bain final ne modifie point les teintes ou les formes. Par juxtaposition des panneaux d'aluminium, toutes dimensions sons rendues possibles. De plus, cette technique est aussi surprenante par son utilisation en petit format que par ses applications monumentales. Elle peut aussi bien servir à in réalisation de bijoux, de graphismes, d'œuvres de chevalet, de maquettes qu'à l’exécution d'œuvres architecturales s’adaptant aux dimensions des immeubles actuels.
L'aluminium, de plus, de par son existence à peine centenaire et ses propriétés prodigieuses, intégral produit de la science, est un peu l’emblème, le symbole des perspectives futures de notre civilisation.
Métal réellement moderne comme support de la peinture moderne.
Raoul Van Loo 1961
LA TECHNIQUE

La technique de l'Aluchromie

Technique de dessin ou de peinture consistant à utiliser des colorants spéciaux appliqués dans la couche d’oxyde de plaques d'aluminium anodisées.
Les colorants sont dilués dans l’acétone, le méthyle glycol, le dimethylformamide, suivant l’effet graphique recherché.
Le travail peut s’effectuer au moyen de pinceaux, de tampons, de feutres, de plume ou tous autres instruments ou méthodes couramment utilisées dans les arts graphiques.
Le geste doit être sûr et direct, les reprises étant peu réussies.
Après coloration la tôle doit être colmatée, immergée dans un bain d'eau à 90° additionnée d'acétate de nickel et cobalt. Cette opération aura pour effet resserrer les pores de la couche d'oxyde d'aluminium et d'y emprisonner définitivement les colorants. La plaque sera ensuite nettoyée vigoureusement au "Sidol" afin d'éliminer les excédents de colorants et lui rendre son aspect lumineux.
Électrochimie-Aluchromie
L'électrochimie pour la décoration et la création artistique :
Coloration de l'aluminium en architecture et en aluchromie.
Actualité Chimique (L') (n° 327 - 328) pp.45-50.ISSN 0151-9093

Au cours de la création d'une œuvre artistique sur substrat métallique, l'électrochimie intervient essentiellement au niveau des traitements de surface. La surface métallique peut être par exemple modifiée par électropolissage ou par brillantage électrolytique afin d'obtenir une grande brillance, puis par anodisation menant alors suivant les conditions opératoires à un film anodique soit compact soit poreux. Les films compacts sont mis en œuvre avec succès sur plusieurs métaux (Al, Ti, Nb), la coloration résultant alors de phénomènes interférentiels. Le second cas concerne les films anodiques poreux, obtenus usuellement sur les substrats d'aluminium. L'existence de cette porosité permet d'intégrer des colorants ou des pigments organiques, minéraux ou métalliques. Depuis les années 1960, le procédé de coloration électrolytique permet ainsi de déposer du métal au fond des pores, et par là même de décorer des éléments métalliques en architecture. Pour sa part, le mouvement artistique des Aluchromistes a plutôt mis en œuvre la coloration chimique organique, qui permet une plus grande variété de coloris et de nuances, ainsi qu'une plus grande facilité d'élaboration de motifs et de formes.

Électrochimie - Œuvres d'art - Aluchromie - Aluminium - Coloration
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT
 
         1961 - 1965  LE GROUPE DES ALUCHROMISTES

Le groupe a rassemblé des artistes interpellés par les possibilités techniques d'art monumental, autant que par la beauté et la luminosité des couleurs révélées par la matière de l'aluminium anodisé.

En Belgique: Raf Cleeremans - Pierre Leloup - Arié Mandelbaum - Roland Monteyne - Luc Daels - Hubert Minnebo - Paul Van Gyseghem - Karel Dierickx -  Jean Marie De Busschère - Carlo Crivellaro - Serge Vandercam - Hugo Claus - Octave Landuyt - Jules Lismonde - Roger Dudant

En Espagne: Joan Comellas - Pericot - Argimon - Jaime Cubells - Pijuan
*Cahiers d'histoire de l'aluminium N° 40*
À la fin des années cinquante, des artistes belges (Raoul Van Loo, Ralph Cleeremans), réunis sous la dénomination de « Groupe des Aluchromistes Belges », créèrent les premières oeuvres utilisant une technique bien particulière: la coloration polychrome de films anodiques poreux sur substrat d'aluminium. Les artistes réussirent à s'approprier des procédés et technologies industriels, tel que la coloration polychrome organique, en les adaptant à leurs besoins créatifs. En France, des artistes s'inspirèrent du mouvement artistique belge et dans les années 1960 et 1970 se regroupèrent grâce à l'impulsion d'une galeriste cannoise, Cécile de Terssac. Claude Morini (1939-1982) fut l'un de leurs représentants. Cependant, ce groupe d'artistes resta marginal.

(Cahiers d'histoire de l'aluminium N° 40 - Institut pour l'histoire de l'aluminium, Paris)

CHRONOLOGIE

• 1961 - Découverte par Raoul Van Loo et Raf Cleeremans des possibilités de coloration de la couche d’oxyde de l’aluminium anodisé. - Essais de dessin par coloration en bains successifs. - Prise de contact et invitation aux usines BASF à Ludwigshafen. - Sélection avec les ingénieurs BASF des pigments utilisables pour coloration manuelle de la couche d’oxyde. Premiers essais et dépôt de brevet  
• Création du nom ALUCHROMIE.
• 1962
Naissance du GROUPE DES ALUCHROMISTE - Installation des ateliers au Boulevard Baudouin à Bruxelles. - Prise de contact et première exposition au Centre de l’Aluminium Français à Bruxelles. - Contacts avec les artistes intéressés par cette nouvelle technique. Premières réalisations : Franco Suisse par Raf Cleeremans, Agence IBERIA par Luc Daels, etc. - Exposition sur la place Rogier à Bruxelles d’un Cube de 4m x 4 m en tôles d’Aluchromies exécutées par Raf Cleeremans. Inauguration par le Premier Ministre Théo Lefèvre le Ministre de l’Intérieur Arthur Gilson, tous deux supporters des jeunes Aluchromistes. - Panneau monumental de Serge Vandercam à la Feria de Barcelona.
• 1963
- Avec décor en Aluchromie de Raf Cleeremans. - Concert du Modern Jazz Quartet au Palais des Beaux Arts de Bruxelles - Concert John Coltrane à l’Olympia à Paris - Concert Chet Baker, Benoit Quersin, Jacques Pelzer au Palacio de la Musica Catalana à Barcelone.
- Exposition des Aluchromistes belges et espagnols à la Galerie René Metras à Barcelone.
- Exposition du Groupe des Aluchromistes dans la Galerie de Cecile de Terssac à Cannes. - Décor mural en Aluchromie du Hall d’entrée du Casino «Palm Beach» à Cannes réalisé par Roland Monteyne.
• 1964 - Décor mural du Hall de l’usine SHULTON «Old Spice» à Newcastle Up On Tyne en Angleterre réalisé par Luc Daels. - Frise en Aluchromie exécutée par Raf Cleeremans sur le bâtiment des AG à Bruxelles. Inauguration par le Premier Ministre Théo Lefèvre. Edition par le Groupe des Aluchromistes d’un 45 tours « Suite pour une Frise » de Martial Solal avec concert pour l’inauguration au Club Martini Place Rogier. - Exposition du Groupe des Aluchromistes dans la Galerie Isy Brachot à Bruxelles. - Exposition d’aluchromies en plein air dans une prairie à Damme. - Exposition du Groupe des Aluchromistes au Kunstverein à Munich. - Commande par l’architecte Jean Gilson des colonnes de la Cité Administrative de Bruxelles (2000 m²) - Exécution des colonnes en Aluchromie de la Cité Administrative par Raf Cleeremans.
• 1965 – Portes d’ascenseurs (64) de la Cité Administrative exécutées par Jean-Marie De Busschère.
- Fin du Groupe des Aluchromistes pour cause de non règlement par l’état des colonnes de la Cité Administrative. 

• 1972
- Raoul Van Loo réalise la fresque en Aluchromie dans le salon de la résidence du Président Omar Bongo à Masuku au Gabon
• 1978
- Raoul Van Loo réalise les fresques en Aluchromie dans le hall de l’immeuble Bourgi, Avenue Roume à Dakar ainsi qu’une série de panneaux.
- Exposition des ces Aluchromies dans le hall de la Banque BIAO à Dakar.
• 1985
- Réalisation à Thieux en France d’Aluchromies par Raoul Van Loo, Amadou Sow, Charles Delporte. 
- Après 1965, quelques artistes ont utilisé la technique de l'Aluchromie en Belgique, allemagne, France, Canada etc.?

- Au début 21ème siècle il y ne restait que peu d'artistes faisant usage de cette technique, du fait des difficultés techniques de mise en œuvre des matériaux et de son coût.

 

Raf Cleeremans - Cité Administrative : Colonnes du Mess - Décor Concert
Raf Cleeremans - Peintre - Dessinateur
pt_raf_cleeremans

Ralph Cleeremans
Né à Halen 1933
 
Ralph (Raf, Raph) Cleeremans a suivi une formation à l'académie à Bruxelles et l'académie Julian à Paris. En 1961, il se trouva au berceau du groupe des Aluchromistes avec d'autres artistes belges et espagnols. Le groupe organisera plusieurs expositions dont Bruxelles, Cannes, Munich et Barcelone. A partir de 1961 il sera l’auteur du cube en Aluchromie exposé Place Rogier à Bruxelles et se consacra à la réalisation de fresques en Aluchromie. C’est en 1964 qu’il réalise une fresque pour la gare de Hasselt et surtout les 2000 M2 d’Aluchromie sur les colonnes du Mess de la Cité Administrative à Bruxelles. A partir de 1966 il réalise des Aluchromies en relief: “Tridimentional Art” et prend part à l’exposition “Artachromie” à New-York et autre aux USA. A signaler aussi sa fresque en relief pour le pavillon Belge à l’exposition de Osaka (1969-70) Ralph Cleeremans s’est spécialisé dans les techniques de l’aquarelle et de l’encre. Les thèmes de ses travaux sont l’archéologie, les sujets historiques, la faune et la flore, l’architecture, les paysages romains, les ruines, etc. L’artiste séjourna longtemps à Rome et ceci se manifeste dans nombres de ces sujets. Il utilise diverses techniques mixtes (fusain, encre, huile, pigments) sur papier, collages de vieux documents, etc.

Roland Monteyne - Peintures - Sculptures - Reliefs Aluchromie
Roland Moteyne - Sculpteur - Peintre
pt_roland_monteyne_“pathaphisique”_copie
 
Roland Monteyne
Lauwe 1932 
Herdersem 1993. 

Monteyne volgde Grieks-Latijnse Humaniora en werd Licentiaat Oosterse Talen en Geschiedenis (KU Leuven). Autodidact. Zijn eerste werk in olieverf dateert van 1947; zijn eerste beeldhouwwerk van 1965. In 1970 richt hij een bronsgieterij (verloren-was) op in het sashuis van Herdersem. 
 
Roland Monteyne is bekend geworden als plastisch kunstenaar. Na een periode als schilder, aluchromist en beeldhouwer specialiseerde hij zich uiteindelijk als bronsgieter. Hij paste de verloren gewaande wastechniek toe. Het vergde veel technische vaardigheid en ambachtelijke inzet. Roland Monteyne was een man met veel talenten. Zo leerde hij door zelfstudie Russsich en werd hij Belgisch kampioen in de motorkoers Luik-Praag-Luik. In 1963 werkte Roland Monteyne met Paul Van Gyseghem, Walter De Buck en Hubert Minnebo aan de realisatie van het relief op de gevel van de Kathedraal van de Lovanium Universiteit te Kinshasa in Congo en ook met de spaanse beeldhouwer Jaime Cubells en Paul Van Gyseghem aan het beeld aan de Yssel in Kampen, Holland.
Paul Van Gysegem - Sculpteur
pt_paulvangysegem

Paul Van Gyseghem
Berlare 1935

Van Gyseghem wordt door velen beschouwd als de belangrijkste nog levende beeldhouwer in Vlaanderen. Maar zijn schilderijen en tekeningen zijn even interessant. Zijn loopbaan als jazzmusicus en organisator van concerten en festivals is even indrukwekkend. Hij speelde op de contrabas in het gezelschap van heel wat bekende musici zoals Mal Waldron, de laatste pianist van Billie Holiday. Hij was in 1991 laureaat van de Louis Paul Boonprijs en componeerde toen een “Ode aan de kleine Ondine”.

Paul vormde als docent aan de Gentse Academie een hele generatie hedendaagse beeldhouwers. De beelden van Paul Van Gyseghem zijn nu eens monumentaal en barok, dan weer opvallend sober en meditatief.

Paul Van Gyseghem werkte in 1963 met Roland Monteyne, Walter De Buck en Hubert Minnebo aan de realisatie van het Aluchromie relief aan de gevel van de Kathedraal in de Lovanium Universiteit te Kinshasa en ook met Roland Monteyne en de spaanse beeldhouwer Jaime Cubells aan het beeld aan de Yssel in Kampen, Holland.
Hij beschilderde toen ook enkele merkwaardige Aluchromie panelen.
Paul Van Gyseghem
Hubert Minnebo - Aluchromie - Sculpture
Hubert Minnebo - Peintre - Sculpteur
pt_foto_hubert

Hubert J.A. Minnebo   

Brugge 1940

Minnebo begon als kunstschilder, etser en tekenaar. Hij vervolgde zijn weg via de Aluchromie, ofwel het vervaardigen van beeldhouwwerken in chroomaluminium, en via de vervaardiging van koperen reliëfs. Uiteindelijk vormde hij zich geleidelijk om tot ontwerper van bronzen beelden, monumentale sculpturen en gouden juwelen. De werken van Minnebo zijn niet te vatten in één bepaalde stijl: Aluchromie en aluminium en koperen reliëfs:

Minnebo maakte aluchromiepanelen voor ontvangsthallen en huisgevels en als decoratie in restaurants en stations.

Tussen 1964 en 1970 gaf hij verschillende tentoonstellingen met zijn Aluchromieën, aluminiumreliëfs en aluminium beelden. 

Zijn belangrijkste werk in die periode is de beschildering in 1963 van een reliëf van Roland Monteyne, Paul van Gysenghem en Walter De Buck op de gevel van de kerk van de Lovaniumuniversiteit te Kinshasa in Congo.

Walter De Buck
pt_walterdb5

Walter De Buck 
Gent 1934 

Belgische folkartiest. Hij houdt zich met verschillende kunsten bezig, zowel tekenen, schilderen, beeldhouwen, muziek als toneel.
Aan Koninklijke Academie voor Schone Kunsten in Gent volgde Walter De Buck ook een opleiding, die hij in 1954 met grootste onderscheiding voltooide. De Buck debuteerde op de wereldtentoonstelling van 58 als beeldhouwer. Hij kreeg verscheidene prijzen voor zijn beelhouwkunst, één ervan leverde hem een beurs voor een studiereis van één jaar naar India op. Hij zou verdere tochten naar India en het Nabije Oosten ondernemen, deze tochten zouden zijn visie op kunst en maatschappij, zijn beeldende kunst en zijn muziek beïnvloeden. In 1962 sticht hij met enkele vrienden de vzw Trefpunt, een ontmoetingsplaats voor kunstenaars, en een organisatie voor promotie en verspreiding van de kunst. In 1969 lag hij mee aan de nieuwe start van de Gentse Feesten In 1984 trekt hij zich terug uit vzw Trefpunt om opnieuw meer aandacht aan het beeldhouwen te besteden, de daaropvolgende is hij actief in diverse Gentse beeldhouwprojecten, en werkt hij regelmatig voor Stad Gent. De kunstenaar ontwierp het beeldje dat jaarlijks uitgereikt wordt bij de "Prijs voor de Democratie".

Luc Daels
Luc Daels - Peintre
pt_luc_daels_musicien

Luc Daels
Gent 1936

Schilder en Musikant
Hij kreeg zijn kunstopleiding van Marcel Hoste, de befaamde mimespeler en tevens getalenteerde kunstschilder. Hij vestigde zich in 1961 te Sint-Martens-Latem  

en kreeg er bekendheid als non-figuratief schilder. 
Hij behoorde tot de strekking van de Belgische Aluchromisten. Zij gebruiken een schildertechniek waarbij een geanodiseerde aluminiumplaat als grondvlak wordt gebruikt. Daels exposeerde zowat overal in Europa. 
Zijn grootste realisatie was een Aluchromie van 100 m2 in opdracht van de firma Shulton ‘Old Spice’ in Newcastle on Tyne. 
Later keerde hij terug naar de traditionele schilderstechnieken en maakte kleurrijke pareltjes die steeds weer relateerden met de natuur.
Jean-Marie De Busschère - Peintre
pt_default

Jean-Marie De Busschère
Né à Bruxelles en 1940

Peintre et dessinateur 

Elève de l' académie de La Cambre  
(École Nationale Supérieure d'Architecture et des Arts Décoratifs) .
Après une période consacrée à la peinture à l'huile de tendance hyperréaliste, il opérera une mutation radicale vers l'abstrait informel dans la ligne caractéristique des années 50-60 : L'expression gestuelle 'Action Painting'
C'est dans cet esprit qu'il exécutera magistralement en 1965 les 64 portes en Aluchromie de la Cité Administrative de Bruxelles.

Il exécutera ensuite plusieurs fresques monumentales en Aluchromie, dont une Rue du Commerce à Paris. 
Il disparu, hélas, sans laisser de traces. Ce fut la perte d'un grand talent, une nature énergique, d'une grande générosité en amitié
Jean Marie De Busschère - Portes d'ascenseurs de la Cité Administrative
Joan Comellas
Joan Comellas i Maristany
Vign_joan_comellas

Joan Comellas i Maristany

El Masnou 1913
Barcelone 2000

Peintre, dessinateur, céramiste, compositeur.
Il va recevoir durant sa jeunesse une éducation bourgeoise, universitaire et va passer une saison en Suisse comme étudiant. Ses premières pulsions artistiques vont le diriger vers la musique. Il débutera son activité musicale en 1939. En 1945 il entre en contact avec le maitre Cristofor Taltabull. Il fera partie des fondateurs du Cercle Manuel de Falla avec des musiciens comme Fréderic Mompou, Xavier Montsalvage. Il est l’auteur de deux livres de musique, l’un pour instruments à cordes (1956) et l’autre pour clavier(1966). Ainsi que des Sonates pour piano (1956), La Contemplation de Jésus agonisant, pour soprano et orgue (1960), Récitatif pour violon (1966), Sonate pour piano et violon (1967) et Cantate en hommage, un cycle de quatorze chansons on sur des textes de Antonio Machado (1969). En 1958 il va bénéficier par l’Institut Français de Barcelone d’un séjour à Paris. C’est alors que se développera sa vocation de peintre. Discipline dans laquelle il est absolument autodidacte. La peinture et la musique domineront la vie Joan Comellas. Il commença à peindre sur céramique dans la petite ville de la Bisbal. Il n'est pas considéré comme céramiste, mais comme peintre sur céramique. En 1963, Joan Comellas réalisa quelques Aluchromies avec le Groupe des Aluchromistes et participe à l’exposition d’Aluchromies dans la Galerie René Metras à Barcelone. Il pris part à l’organisation du Concert-Décor au Palacio de la Musica Catalana avec le trompettiste Chet Baker. La création artistique de Joan Comellas à toujours été abondante, au contraire de ces contacts avec les officiels, qu'il y a toujours considérés comme superflus. Il a toujours refusé les manifestations publiques pour son art et les contraintes habituelles du marché de la commercialisation artistique.
Roger Wittevrongel - Peintre
Roger Wittevrongel - Peintre
pt_roger_wittevrongel

Roger Wittevrongel 
Blankenberghe 1933

Peintre, graveur et dessinateur. 
Fréquente à Gand l'atelier d'Oscar Landuyt à l'école normale des beaux-arts et, de 1953 à 1956, l'académie. Il obtient plusieurs mentions, au prix Jeune Peinture belge (1958-1960-1962 et 1963) et au prix provincial de peinture de la province de Flandre Occidentale (1960) et il se voit attribuer le prix Van Marcke (1981). Le début de l'oeuvre de Roger Wittevrongel se situe dans l'ambiance de Landuyt : un langage plastique à effet mythique, dans lequel des têtes d'animaux constituent le thème principal. Dans la période de 1962 à 1964, il leur confère des attributs de guerriers soldats. C'est à cette époque qu'il exécutera des Aluchromies et participera à des expositions du Groupe des Aluchromistes. Vers 1970, il en vient à un style hyperréaliste avec une précision absolue dans la représentation de ce qui est visible. Il participa à de nombreuses expositions depuis 1954 en Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie, la Suède, la Suisse, le Japon, le Maroc, le Brésil, la Tunisie, les Etats-Unis d'Amérique, le Canada, l'Afrique du Sud et Taiwan. Actuellement, il habite à Bachte-Maria-Leerne, situé sur la Lys, proche de Gand, dans la province de Flandre Orientale en Belgique.

Serge Vandercam - Aluchromie - Peintures - Céramiques
Serge Vandercam
pt_vandercam3

Serge Vandercam 

Copenhague 1924 
Wavre 2005 

Peintre et Céramiste
Actif dans le domaine de la photographie expérimentale dès les années '40, Serge Vandercam aborde la peinture au début de la décennie suivante. De sa participation au groupe Cobra, il retient entre autres le refus de s'enfermer dans un mode d'expression unique. Peintre, sculpteur, céramiste, graveur, illustrateur, Vandercam donne à voir une oeuvre où la liberté d'esprit se conjugue au sens onirique. 
En 1963 il réalisa des Aluchromies avec le Groupe des Aluchromistes, dont un panneau monumental exposé à la Feria de Barcelona en 1963. Serge Vandercam a réalisé plusieurs intégrations à l'architecture (e.a. : métro de Bruxelles station Joséphine Charlotte, complexe sportif de Ronvau). Serge Vandercam est décédé le 10 mars 2005.

Cobra (graphie CoBrA) ou Internationale des Artistes Expérimentaux (IAE) est un mouvement artistique créé à Paris le 8 novembre 1948 au café de l'hôtel Notre-Dame par le poète Joseph Noiret et les peintres Karel Appel, Constant, Corneille, Christian Dotremont et Asger Jorn, en réaction à la querelle entre l'abstraction et la figuration. Ce mouvement publie la revue Cobra (1948-1951) avant de se dissoudre en 19511. Son nom est l'acronyme de « Copenhague, Bruxelles, Amsterdam », du nom des villes de résidence de la plupart des membres fondateurs : Christian Dotremont, Jacques Calonne, Joseph Noiret, Asger Jorn, Karel Appel, Constant, Corneille, Pierre Alechinsky, Jan Nieuwenhuys, Pol Bury, Georges Collignon, Henry Heerup, Egill Jacobsen, Carl-Henning Pedersen, Jacques Doucet et Jean-Michel Atlan.

Roger Dudant
pt_dudant_2

Roger Dudant

Laplaigne 1929

Tournai 2008

Dessinateur, aquarelliste, créateur de tapisseries et de peintures murales. 

Il pratique un paysagisme plus ou moins informel ou figuratif se mouvant aux frontières de l'abstraction. Il suit les cours de l'Académie des Beaux-Arts et des Arts décoratifs de la ville de Tournai (1944-1949) et  les cours de peinture monumentale de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture et des Arts Visuels de La Cambre. A la faveur du courant abstrait des années 50-60, il s'éloigne de plus en plus de ses repères figuratifs tout en demeurant fidèle aux brumes mélancoliques de son enfance.

Dans les années septante, participe au Groupe des recherches visuelles qui organisa quelques manisfestations plutôt spectaculaires d'oeuvres réalisées selon la technique de l'aluchromie, technique consistant à utiliser des couleurs spéciales appliquées sur des plaques d'aluminium qui subissent une oxydation.
Réalise en 1974 une mosaïque de 9 mètres de long dans l'un des couloirs de la station Parc du métro de Bruxelles.

Dudant a exposé régulièrement en Belgique et à l'étranger. Il se distingue à plusieurs reprises et remporte notamment le prix Jeune Peinture Belge en 1954 et le prix du Hainaut en 1956.  Dudant obtient, en 1955, une troisième mention au concours International de la Fondation Carnegie à Pittsburgh et, en 1956, un prix à la quatrième exposition internationale de dessins et gravures à Lugano.

Jules Lismonde - Peintre - Dessinateur
pt_lismonde-1975

Jules Lismonde 

Anderlecht Bruxelles 1908
Linkebeek 2001 

Peintre, Dessinateur, Musicien
Membre de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, dite Académie Thérésienne. Simultanément, le jeune Lismonde se montra attiré par la musique : il étudia à l’Académie de musique d’Anderlecht, et devint excellent flûtiste. Il hésita un instant entre une carrière musicale et le dessin, mais ce fut le dessin qui l'emporta. En 1924, il opta pour des cours à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, où il eut comme professeurs plusieurs artistes renommés. Après s'être exercé à la peinture à l'huile dont il reste de rares œuvres (des portraits, des paysages), il se passionna surtout pour le dessin et une expression épurée faite de noir et de blanc. C'est alors aussi qu'il découvre l'eau-forte. Quoique éloigné de toute école, il participa toutefois en 1945 à la création du mouvement « Jeune Peinture Belge » ainsi qu'au groupe « Cap d'Encre ». Sa première exposition personnelle eut lieu en 1930 et bien curieusement ce furent ses peintures qui enthousiasmèrent particulièrement le public. Une grande exposition de ses œuvres au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en 1953, consacra officiellement son art. Puis ce furent Venise, São Paulo, Tōkyō et le Stedelijk Museum d'Amsterdam en 1950 où il eut l'honneur d'une exposition personnelle. La IXe biennale du noir et blanc de Lugano lui consacre une salle. De lui également des tapisseries et une sculpture à la station de métro bruxelloise Pétillon.

En 1962 il s'essayera à la technique de l'Aluchromie avec le Groupe des Aluchromiste Belges et participera en 1963 à l'exposition collective du Groupe des Aluchromistes à la Galerie Isy Brachot à Bruxelles.

Presse
 
                 1985 - 1993  Aluchromies - Raoul Van Loo
Raoul Van Loo - Peintre -Architecte - Designer
Vign_raoul_thieux015

Raoul Van Loo
Bruxelles, Schaerbeek 1938
autodidacte

Après des études bilingues et un stage à la Biscuiterie VAN LOO, il est, avec le peintre Raf Cleeremans, à l'origine de la technique picturale de l'ALUCHROMIE et du Groupe des Aluchromistes. Sous sa direction, le Groupe réalisera entre 1961 et 1965 de nombreuses fresques et oeuvres de chevalet en Aluchromie. En 1966 il partira au Sénégal pour le Premier Festival Mondial des Arts Nègres. Il restera 18 ans en Afrique se partageant entre le Sénégal, le Gabon, la Guinée, le Bénin.  Il y laissera de nombreuses réalisations architecturales, fresques en mosaïques, vitraux en polyester, bas reliefs en béton et autres créations. Résidant dans l'île de Gorée, il exécute une série de peintures à l'huile inspirées par cet environnement. Il organisa également plusieurs concetrs et participa au Festiva lde Jazz en 1980 à Dakar. En 1982, de retour en Europe, il crée les ateliers de Thieux près de Paris où il exécutera un série d'Aluchromie et réunira une équipe d'artistes pour créer et développer l'ART CONCEPT et la SUBLICHROMIE. A partir de 1991, profitant de son expérience en Afrique, il se consacrera au développement d'une technique de construction anticiclonique et parasismyqique. Il réside à Bruxelles.
Raoul Van Loo - ALUCHROMIES 1985
© 2010
Créer un site avec WebSelf